dimanche 17 février 2013

Concours : Il était une fois... une galerie de contes !





La galerie de vos contes préférés... 
Un régal ! Concours pour tenter de gagner Il était une fois... contes en haïku, édition Thierry Magnier : Coup de et chroniqué ICI (Enfantipage), coup de et chroniqué  iCI (Les histoires sans fin), on le conseille ICI (La mare aux mots), on en parle ICI (Bateau livre) et coup de  ICI (Librairie Les enfants sur le toit) (cliquer sur les liens)...






Ariane Delrieuillustratrice (une altiste possède l'une de ses illustrations sur son cahier, saura t-elle se reconnaître ? ) nous livre sa version d'un conte au thème difficile, Peau d'âne... Alors... pfiou... Magnifique, je vous laisse admirer...

Ariane dit : Voici ma vision du conte Peau d'âne. J'ai beaucoup lu et écouté ce conte quand j'étais petite, et la robe couleur du Temps qu'elle demande à son père avant de s'enfuir me semblait être la plus belle chose au monde! 

Peau d'âne de C. Perrault 
Il est des gens de qui l'esprit guindé,
Sous un front jamais déridé,
Ne souffre, n'approuve et n'estime
Que le pompeux et le sublime ;
Pour moi, j'ose poser en fait
Qu'en de certains moments l'esprit le plus parfait
Peut aimer sans rougir jusqu'aux Marionnettes ;
Et qu'il est des temps et des lieux
Où le grave et le sérieux
Ne valent pas d'agréables sornettes.






Une sublime illustration d'Hélène Canac, illustratrice dont j''adore le style, et particulièrement ici : ouah ! 

Hélène dit : "Le petit chaperon rouge de Perrault (pas de fin heureuse dans cette version qui se termine sur la victoire du loup)J'ai toujours adoré ce conte pour son côté sombre, pas si innocent que cela...Je veux toujours que cela se termine mal, je ne sais pas pourquoi. Sinon, j'aime le rouge (le rose ?) les loups et la galette !" 

Le petit chaperon rouge de Perrault Il était une fois une petite fille de Village, la plus jolie qu'on eût su voir ; sa mère en était folle, et sa mère-grand plus folle encore. Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien, que partout on l'appelait le Petit Chaperon rouge. Un jour sa mère ayant cuit et fait des galettes, lui dit : “Va voir comme se porte ta mère-grand, car on m'a dit qu'elle était malade, porte-lui une galette et ce petit pot de beurre. (...)






Célia Melesville, illustratrice, nous offre sa vision de Blanche-neige (in extremis) au graphisme affirmé et aux couleurs contrastées. 

Célia dit : Pour moi : il était une fois blanche neige...
Car j'adore la thématique et surtout tout les contrastes que l'on retrouve dans ce conte. En creusant on y trouve tellement de choses!



Blanche-neige et les 7 nains des frères Grimm
Il était une fois, en plein hiver, quand les flocons descendaient du ciel comme des plumes et du duvet, une reine qui était assise et cousait devant une fenêtre qui avait un encadrement en bois d'ébène, noir et profond."   (...)


Il manquait Raiponce ! (qui est dans notre petit recueil vu que c'était l'un de mes contes préférés quand j'étais enfant...) Et c'est  Maëllia, la fille de Julie Bélaval qui nous offre une magnifique Raiponce ! J'adore !

Julie dit : Voici la princesse préférée de Maëllia, 4ans et demi : Raiponce, car elle a de long cheveux comme elle et qu'elle est courageuse!!

Il était une fois un mari et sa femme qui avaient depuis longtemps désiré avoir un enfant, quand enfin la femme fut dans l'espérance et pensa que le Bon Dieu avait bien voulu accomplir son vœu le plus cher. Sur le derrière de leur maison, ils avaient une petite fenêtre qui donnait sur un magnifique jardin où poussaient les plantes et les fleurs les plus belles ; mais il était entouré d'un haut mur, et nul n'osait s'aventurer à l'intérieur parce qu'il appartenait à une sorcière douée d'un grand pouvoir et que tout le monde craignait. Un jour donc que la femme se tenait à cette fenêtre et admirait le jardin en dessous, elle vit un parterre planté de superbes raiponces avec des rosettes de feuilles si vertes et si luisantes, si fraîches et si appétissantes, que l'eau lui en vint à la bouche et qu'elle rêva d'en manger une bonne salade. 




Un petit écart pour Moino en vacances, le chanceux ! Bon, ça va, il est mimi ce petit poucet des neiges ! 

Fabrice Mérault dit : "Pourquoi le Petit Poucet ? Parce que c'est l'idée qui m'est venu quand j'étais sur les pistes parmi les sapins. Et puis c'est aussi une des histoire que j'aimais dans un livre de contes (avec le Chaperon Rouge et tout ça) et aussi parce que j'ai souvenir que je regardais souvent ce livre à côté de mon grand père... et c'était bien."






Marie-France Chevron, une amie-auteur jeunesse nous offre une image stylée très intéressante, une autre vision du petit poucet. (Brrrr ça fait peur cette forêt !)


Le petit poucet de Perrault      
Il était une fois un Bûcheron et une Bûcheronne qui avaient sept enfants tous Garçons. L'aîné n'avait que dix ans, et le plus jeune n'en avait que sept. On s'étonnera que le Bûcheron ait eu tant d'enfants en si peu de temps ; mais c'est que sa femme allait vite en besogne, et n'en faisait pas moins que deux à la fois. Ils étaient fort pauvres, et leurs sept enfants les incommodaient beaucoup, parce qu'aucun d'eux ne pouvait encore gagner sa vie. (...)












Et je vous poste une illustration de dernière minute par Julie Grugeaux très motivée de participer. Et je l'en remercie ! Un troisième petit poucet, très épuré et émouvant. 

Julie dit : Voici mon petit dessin du conte "Le petit poucet", tout simplement parce que j'aime l'idée de semer des cailloux pour retrouver son chemin...






















Un très joli dessin de la fille de notre chère Nancy Guilbert, auteur jeunesse ! Très poétique tout comme le conte choisi. 

Nancy dit : "Poucette d'Andersen : J'ai toujours aimé ce conte de fées car c'est un joli exemple de courage, de confiance en soi et d'amitié... Et puis, cette petite fille qui naît d'une fleur, la coquille de noix en guise de berceau, le mariage avec le prince des fleurs... c'est tellement poétique !" 















Ah... la douceur poétique de Baptistine Mesange, auteur-illustratrice... Un moment très tendre dans lequel Poucette soigne l'hirondelle...

Poucette d'Andersen 
Une femme désirait beaucoup avoir un petit enfant ; mais, ne sachant comment y parvenir, elle alla trouver une vieille sorcière et lui dit : « Je voudrais avoir un petit enfant ; dis-moi ce qu’il faut faire pour cela.
— Ce n’est pas bien difficile, répondit la sorcière ; voici un grain d’orge qui n’est pas de la nature de celle qui croît dans les champs du paysan ou que mangent les poules. Mets-le dans un pot de fleurs, et tu verras." (...)






Un humour décapant et une superbe illustration de notre Za nationale (chroniqueuse de livres jeunesse) ! Extra ! et je partage bien son avis et je suis  impressionnée. )

Za dit : "Alors, la Princesse au petit pois... D'abord parce que j'aime particulièrement Andersen et son optimisme délirant (la Petite sirène, la Petite fille aux allumettes...). Et puis pour le tableau de la princesse parfaite, si délicate... Tout moi. Enfin, je me dois d'insister sur le rôle assez grandiose de la mère du prince, prête à tout pour choisir sa future belle-fille. En tant que mère méditerranéenne, je ne peux qu'approuver sa démarche. Du pur bon sens." 

La princesse au petit pois d'Andersen
Il était une fois un prince qui voulait épouser une princesse, mais une vraie princesse. Il fit le tour de la terre pour en trouver une mais il y avait toujours quelque chose qui clochait ; des princesses, il n'en manquait pas, mais étaient-elles de vraies princesses ? C'était difficile à apprécier, toujours une chose ou l'autre ne lui semblait pas parfaite. (...)







Un de mes contes préférés illustré par Yasmine, altiste en herbe. C'est beau et vraiment tout en délicatesse !

La petite sirène d'Andersen 
Bien loin dans la mer, l’eau est bleue comme les feuilles des bluets, pure comme le verre le plus transparent, mais si profonde qu’il serait inutile d’y jeter l’ancre, et qu’il faudrait y entasser une quantité infinie de tours d’église les unes sur les autres pour mesurer la distance du fond à la surface.  (...)





Admirez cette somptueuse esquisse qui rappelle l'image d'Edmund Dulac. Une nouvelle vision de la princesse au petit pois aux teintes orientales et interprétée par Loren Bes, illustrateur. 

Loren dit : J'ai choisi l'idée de la princesse au petit pois. Pas tant pour le conte lui-même, mais pour l'idée, surtout, et l'atmosphère ! J'avais connu le conte, au départ, lors d'une super belle exposition d'Edmund Dulac !! Voici un petit dessin/aquarelle, fait ces 10 dernières minutes avant d'aller dormir...  












Un jojo lapin avec plein de petits détails qui fourmillent, par Shirine, altiste en herbe (aussi) ! C'est très joli et plein d'imagination !

Jojo Lapin de Enid Blyton 
Au commencement, Jojo lapin était un petit être heureux, qui aimait gambader dans les prés et jouer avec ses amis. Mais Jojo Lapin se sentait bien seul, il aurait voulu rencontrer une lapine pour lui tenir compagnie. Seulement, Jojo lapin ne plaisait pas aux lapines, elles le repoussaient tout le temps, alors, un jour, il se dit qu'il fallait qu'il cherche ailleurs. (...)





Un découpage très raffiné, par Alexandra, Gabrielli Kuhn, illustratrice. Admirez ces coups de ciseaux qui offre une telle dentelle ! 

Alexandra dit : "Les contes, je les adore tous !! Mais j'ai choisi Alice au pays des merveilles car j'aimerais bien y aller, au pays des merveilles !!"

Alice aux pays des merveilles de L. Carroll Alice was beginning to get very tired of sitting by her sister on the bank, and of having nothing to do : once or twice she had peeped into the book her sister was reading, but it had no pictures or conversations in it, and where is the use of a book, thought Alice, without pictures or conversations ? (...)












Des nains qui me font fondre et craquer, imaginés et dessinés par Eliott, altiste en herbe (encore, oui !) C'est tellement adorable ! 



(Vous avez reconnu la chanson ? J'adore !)




Une autre version du petit chaperon rouge dessiné par Coralie Saudo, illustratrice (j'aime ses en illustrations en galets) Il existe une autre version des frères Grimm (si ça vous intéresse, cliquer ICI pour comparer celle de Perrault VS Grimm)

Coralie dit : J'ai fait un loup ;-) Car mon conte préféré est le petit chaperon rouge, pour 3 raisons :
- J'aime le rouge
- Je trouve le chaperon rouge craquant
 
- Et j'adore le jeu de questions réponses du chaperon et du loup dans le lit !


Le petit chaperon rouge des frères Grimm
" Oh Grand-mère, comme tu as de grandes oreilles !
- C'est pour mieux t’entendre. ..
- Oh Grand-mère, comme tu as de grands yeux !
- C'est pour mieux te voir !
- Oh ! Grand-mère, comme tu as de grandes mains !
- C'est pour mieux t'étreindre. ..
- Mais, Grand-mère, comme tu as une horrible et grande bouche !
-C'est pour mieux te manger ! 






Le chat botté, un conte auquel je tenais pour notre petit recueil (juste pour avoir un chat) et j'avais adoré l'illustration de Cécile Hudrisier ! Et voici un sacré beau chat dessiné et proposé par Tristan, fils de Lydie (Letterbee-butiner de livres en livres) 

Lydie dit : "C'est mon fils qui participe pour nous. 
Son conte préféré est celui Du chat botté... 
"C'est mon conte préféré parce que le héros est un animal et en plus un chat. Qu'il est fort et qu'il est beau. Et que l'histoire se passe au Moyen-Age, ma période préférée." Explication et dessin de Tristan, 9 ans."











Et voilà une autre version graphique et originale du chat botté par Darius, 7 ans. (je m'excuse auprès de Darius : j'ai préféré poster cette image car la photo ne mettait pas en valeur  ton autre dessin ;-) 

Darius dit : Mon conte préféré est le chat botté car le chat tue l'ogre ! 

Le chat botté de C. Perrault
Un Meunier ne laissa pour tous biens à trois enfants qu'il avait, que son Moulin, son âne, et son chat. Les partages furent bientôt faits, ni le Notaire, ni le Procureur n'y furent point appelés. Ils auraient eu bientôt mangé tout le pauvre patrimoine. L'aîné eut le Moulin, le second eut l'âne, et le plus jeune n'eut que le Chat.


Une belle image et une histoire touchante venant de Nacéra pour une troisième version du petit chaperon rouge (quel succès celui-ci !) 

Nacéra dit : Merci pour votre concours et pour votre blog plein de poésie et de bonne humeur.
Alors, mon compte préféré est le petit chaperon rouge (pas très original...). Parce que c'est le seul conte occidental que ma mère connaissait par coeur. Elle est née en Algérie, et nous racontait beaucoup de contes kabyles que j'adore. Mais celui-là, je sais qu'elle avait fait l'effort de le lire pour nous le raconter. Pour la maman de 10 enfants, épuisée de ces journées, c'est beau, non?









Une version de Jack et le haricot magique proposée par Cloé Perrotin, illustratrice. Une image féerique qui oscille entre rêve et réalité...

Cloé dit : "Mon conte préféré est Jack et le haricot magique car il montre qu'on est jamais satisfait de ce que l'on a .. mais que parfois il vaudrait mieux et que ceux qui se dépassent et vive leurs rêves peuvent faire de grandes choses... tout en montrant qu'il faut respecter la vie des autres et pas forcément penser à soi en détruisant celle des autres (exemple avec les géants ...)"

Jack et le haricot magique de J. Jacobs  
« Fee-fi-fo-fum !
I smell the blood of an Englishman,
Be he alive, or be he dead,
I'll have his bones to grind my bread. »







Un chouette dessin de la part de Cécile Alix, une "scribe" (auteur jeunesse) toujours en ébullition d'idées et pleine de sensibilité. La chèvre de Monsieur Seguin, une histoire qui m'avait rendue triste pour sa fin cruelle... Un hymne à la liberté ou une fable contre celle-ci ? Telle est la question... 

Cécile Alix dit : "Mon conte préféré : La chèvre de monsieur Seguin : je l'admirais tant la pauvrette, si brave et courageuse ! Et, comme elle, j'étais éprise de liberté et un peu rebelle à l'intérieur !" 

La chèvre de Monsieur Seguin d'Alphonse Daudet À M. Pierre Gringoire, poète lyrique à Paris
Tu seras bien toujours le même, mon pauvre Gringoire ! Comment ! on t'offre une place de chroniqueur dans un bon journal de Paris, et tu as l'aplomb de refuser... Mais regarde-toi, malheureux garçon ! Regarde ce pourpoint troué, ces chausses en déroute, cette face maigre qui crie la faim. Voilà pourtant où t'a conduit la passion des belles rimes ! Voilà ce que t'ont valu dix ans de loyaux services dans les pages du sire Apollo... Est-ce que tu n'as pas honte, à la fin ? Fais-toi donc chroniqueur, imbécile ! Fais-toi chroniqueur ! Tu gagneras de beaux écus à la rose, tu auras ton couvert chez Brébant, et tu pourras te montrer les jours de première avec une plume neuve à ta barrette... Non ? Tu ne veux pas ?... Tu prétends rester libre à ta guise jusqu'au bout... Eh bien, écoute un peu l'histoire de la chèvre de M. Séguin. Tu verras ce que l'on gagne à vouloir vivre libre.




Oh le pirate, là, par terre ! Excellent ! Vive Peter Pan  dessiné par Diego, altiste en herbe (mais oui encore !). 

Peter Pan de James Barrie 
All children, except one, grow up. They soon know that they will grow up, and the way Wendy knew was this. One day when she was two years old she was playing in a garden, and she plucked another flower and ran with it to her mother. I suppose she must have looked rather delightful, for Mrs. Darling put her hand to her heart and cried, "Oh, why can't you remain like this for ever!" This was all that passed between them on the subject, but henceforth Wendy knew that she must grow up. You always know after you are two. Two is the beginning of the end. (...)





Et une fée clochette ! Avec toujours une profondeur dans le discours, de belles valeurs, et une chouette ambiance dans ce dessin fait par Julie Campan, altiste (héhéhé ! mes élèves sont super, hein !) 

Julie dit : "Mon conte préféré, c'est Peter Pan, parce que j'aime beaucoup la fée Clochette, et que je trouve que c'est important de toujours garder son âme d'enfant !!"

Peter Pan de James Barrie Tink was not all bad: or, rather, she was all bad just now, but, on the other hand, sometimes she was all good. Fairies have to be one thing or the other, because being so small they unfortunately have room for one feeling only at a time. They are, however, allowed to change, only it must be a complete change. 




Un clin d'oeil tout en finesse venant de SandrineAvec un bel haïku en prime et la découverte d'un conte peu connu, le tout présenté dans l'esprit du livre !   


L'oiseau bleu de Madame d'Aulnoy. 
Il était une fois un roi fort riche en terres et en argent ; sa femme mourut, il en fut inconsolable. Il s’enferma huit jours entiers dans un petit cabinet, où il se cassait la tête contre les murs, tant il était affligé. On craignit qu’il ne se tuât : on mit des matelas entre la tapisserie et la muraille ; de sorte qu’il avait beau se frapper, il ne se faisait plus de mal. 












Une autre découverte grâce à Louise et Isabelle ! Je ne connaissais pas les contes de la rue Broca ! (que de nom) Merci Marie et Louise 

Marie dit : "Alors, mon conte préféré étant petite était un des Contes de la rue Broca de Pierre Gripari : La sorcière du placard aux balaisJ'avais le livre et la cassette audio et je l'ai lu, relu, re-re-lu et écouter, réecouter...un nombre tellement incalculable de fois que je me rappelle encore des chansons ! Sorcière sorcière, dans ton placard aux balais, prends garde ! Prends garde à ton derrière !J'adorais me faire peur et ce conte là était parfait pour ça. Suivre Pierre qui s'aventure à réveiller la sorcière et qui cherche le moyen de s'en délivrer ça me plaisait beaucoup et surtout ça changeait des classiques histoires de princesses." 

La sorcière du placard au balais de P. Gripari
C'est moi, monsieur Pierre, qui parle, et c'est à moi qu'est arrivé l'histoire. Un jour, en fouillant dans ma poche, je trouve une pièce de cinq nouveaux francs. Je me dis : "Chouette ! Je suis riche ! Je vais pouvoir m'acheter une maison !" Et je cours aussitôt chez le notaire :--- Bonjour, monsieur le Notaire ! Vous n'auriez pas une maison dans les cinq cents francs ?
--- Cinq cents francs comment ? Anciens ou nouveaux ?
--- Anciens, naturellement !
--- Ah non, me dit le notaire, je suis désolé ! J'ai des maisons à deux millions, à cinq millions, à dix millions, mais pas à cinq cents francs.






Merci à Eleann, illustratrice, et bienvenue ici ! Merci pour ces 6 cygnes qui s'enroulent avec tant d'élégance !

Eleann dit : "Mon conte préféré est sans aucun doute Les six cygnes des frères Grimm. Je me souviens avoir vu étant enfant une magnifique adaptation russe à la télévision. Alors, dévoreuse de contes (ce qui est toujours le cas d'ailleurs), je suis tombée sous le charme de l'histoire, des illustrations et de l'atmosphère qui s'en dégageait. 
J'habitais alors tout près d'une forêt particulièrement généreuse en orties. Lors de mes explorations d'aventurière intrépide, j'avais maintes fois pu tester les fortes démangeaisons que provoquent ces maudites plantes ! 
J'étais aussi (et je suis toujours) une sacré bavarde et me bagarrais souvent avec mon petit frère que j'adore. Alors imaginez un peu comme l'histoire de cette petite fille courageuse a pu me toucher : Récolter des orties à mains nues, ne pas parler pendant 6 ans pour sauver ses frères d'une horrible malédiction... c'était pour moi la PIRE des tortures.
Cette histoire m'a tellement marquée, qu'aujourd'hui encore quand je cueille des orties pour faire de l'engrais pour mon jardin, je le fais sans prononcer le moindre mot. Mais je n'ai aucun mérite : je mets des gants :)"





Céline nous propose sa version des 3 petits cochons. Et comme elle est institutrice, j'ai changé la couleur de fond en effet "tableau noir" ! J'espère qu'elle ne m'en voudra pas, je trouve que ça fait un clin d'oeil à son métier... et c'est super mimi ! 

Once upon a time there were three little pigs and the time came for them to leave home and seek their fortunes. Before they left, their mother told them " Whatever you do , do it the best that you can because that's the way to get along in the world. The first little pig built his house out of straw because it was the easiest thing to do.
The second little pig built his house out of sticks. This was a little bit stronger than a straw house.
The third little pig built his house out of bricks. One night the big bad wolf, who dearly loved to eat fat little piggies, came along and saw the first little pig in his house of straw. He said "Let me in, Let me in, little pig or I'll huff and I'll puff and I'll blow your house in!" "Not by the hair of my chinny chin chin", said the little pig. But of course the wolf did blow the house in and ate the first little pig.






Merci à tous et toutes pour vos belles participations ! 
(CLIQUER sur les images pour les voir en plus grand) 
(CLIQUER sur les noms des auteurs, illustrateurs, bloggeurs)
Cela a été un grand plaisir de voyager parmi vos contes préférés. 
Le tirage au sort se fera dans la semaine, en attendant, 
je vous laisse admirer cette magnifique galerie ! 
Je remercie également les participations "hors-concours" 
que j'ai regardées avec beaucoup d'attention. 
N'hésitez pas à laisser vos petits mots en commentaires... 






Et comme je ne savais pas trop si j'allais recevoir beaucoup de participations, j'avais prévu de faire, vite fait, un clin d'oeil à un conte que j'ai écrit il y a peu : Le ruban bleu, mais qui rend surtout hommage au petit soldat de plomb d'Andersen... (c'était ça "le clin d'oeil" auquel je faisais allusion dans mon post ;-) 

Extrait de l'intrépide soldat de plomb d'Andersen 
(...) Tout l'ensemble était bien joli, mais le plus ravissant était une petite damoiselle debout sous le portail ouvert du château. Elle était également découpée dans du papier, mais portait une large jupe de fine batiste très claire, un étroit ruban bleu autour de ses épaules en guise d'écharpe sur laquelle scintillait une paillette aussi grande que tout son visage. La petite demoiselle tenait les deux bras levés, car c'était une danseuse, et elle levait aussi une jambe en l'air, si haut, que notre soldat ne la voyait même pas. Il crut que la petite danseuse n'avait qu'une jambe, comme lui-même. (...)







26 commentaires:

  1. c'est drôlement inspiré tout ça et très beau ! bravo à toutes et tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Carole !
      Un grand bravo à tous, ça oui !

      Supprimer
  2. C'est superbe tous ces dessins!!!C'est très inspirant les contes ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait !
      Et ce qui est drôle, c'est que beaucoup de contes différents sont représentés !

      Supprimer
  3. Oh, mais qu'est ce que c'est beau tout ça !!! ... y'a que moi qui a fait l'intrus avec ma photo (c'est un peu dommage :/ )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hahaha ! Mais elle est est "illustrative" (je ne crois pas que ça se dise...) alors, ça va ! :-)

      Supprimer
  4. Magnifique ! Je suis impressionnée ! très jolie balade matinale ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Une belle ballade et des superbes participations! Bravo et merci :)

    RépondreSupprimer
  6. de très belles interprétations ! bravo à tous !...
    ... je suis dans mes petits souliers maintenant !!...

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette galerie aux merveilles, Agnès ! Bravo à tous... que de talents ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Wouah ! Bravo et bonne chance à tous !! :-)
    Très jolie aussi ta petite danseuse Agnès ! J'avais bien pensé au petit soldat de plomb d'Andersen mais dans la version que j'ai il n'y a pas de ruban bleu !^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci rêverie de goupil ! :) ah bon ? Mais il y a plusieurs versions j imagine ... Quoi que j ai regardé la version originale à priori ... ;) tu as quoi comme version ?

      Supprimer
    2. "Les plus beaux contes d'Andersen" dans la collection "le jardin des rêves" chez hachette. Un cadeau d'anniversaire pour mes 7 ans !
      Mais ce n'est pas la version originale ! ;-)

      Supprimer
  9. Superbe! et j'ai loupé ça! zut ;-)

    RépondreSupprimer
  10. superbe galerie !!!
    waouw quel succès ^_^
    en tout cas grâce à vous j'ai retrouvé des contes et je vais m'empresser de les relire ^_^

    MERCI à toi Agnès pour ce grand honneur et bonne chance à tous pour le concours géniallissime !

    et hop je partage cette jolie galerie sur facebook (si ça veut bien car je suis bloqué), twitter et google + !!


    MERCI et bonne lecture à tous !

    RépondreSupprimer
  11. Magnifique! Je n'ai pas eu le temps de finir, snif, faute à la vilaine grippe qui me cloue au lit depuis quatre jours! C'est le premier jour où j'émerge aujourd'hui! Le conte que j'ai choisi d'illustrer est "le petit prince", je t'enverrai l'illustration quand même dans quelques temps, juste pour le plaisir, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh ben oui pour le plaisir, et je le posterai ici avec plaisir aussi ! :-) Repose toi bien Valy !

      Supprimer
  12. Très chouette galerie ! Merci pour ce sympathique concours Agnès !

    RépondreSupprimer
  13. Magnifique, je suis émerveillée !!!!! bravo à tous :)

    RépondreSupprimer
  14. hihi merci tout plein d'avoir accepté ma participation :)

    RépondreSupprimer
  15. C'était fort sympa! Et j'espère pouvoir voir ce livre de plus près bientôt!

    RépondreSupprimer
  16. C'était fort sympa! Et j'espère pouvoir voir ce livre de plus près bientôt!

    RépondreSupprimer
  17. Merci à vous, j'ai adoré voir vos oeuvres !!!

    RépondreSupprimer